Rendre les exploitations agricoles plus résilientes grâce à des investissements judicieux

Les prix des matières premières agricoles ont enregistré une hausse soutenue cette année, largement dominée par la pandémie de COVID-19. Cette flambée des prix est due principalement aux injections de liquidités par les banques centrales dans les économies développées, ainsi qu’à l'insuffisance de l'offre en Amérique du Sud et à la forte demande de la Chine.   

Une appétence retrouvée pour l’investissement
Pour de nombreux exploitants agricoles, une augmentation des prix des matières premières est synonyme de hausse des revenus et d’un probable regain d’appétence pour l’investissement. En outre, le climat macroéconomique est très favorable aux investissements en équipements, les taux d’intérêt étant faibles et l’épargne pénalisée par des taux d’intérêts négatifs. Des taux d’intérêt bas allègent les coûts de financement, et la détention de liquidités peut s’avérer contre-productive au regard d’une inflation en hausse et des charges répercutées par les banques sur les épargnants en raison des taux d’intérêt négatifs qui frappent les comptes de dépôt. Comment, dès lors, tirer profit de cette conjoncture exceptionnelle et prendre des décisions judicieuses en matière d’investissement ? 

De tels investissements peuvent être source de flexibilité, de prévisibilité et de tranquillité d’esprit. Mais qu’est-ce qu’un investissement judicieux, lorsqu’on sait que des périodes sans précédent comme celle que nous traversons actuellement apportent souvent leur lot d’inconfort, d’incertitude, de volatilité et de vulnérabilité et s’apparentent plutôt à de la survie ? 

L’importance d’une production alimentaire efficace et efficiente
Grâce à ces investissements, les agriculteurs devraient être plus résilients et mieux à même d’explorer de nouvelles opportunités de consolidation et de développement de leur exploitation. L’agriculture durable représente un gros potentiel pour le marché agricole. Aujourd’hui, les besoins et les exigences du client évoluent. La production alimentaire devrait plus que doubler pour faire face à la croissance de la population mondiale. Enfin, des lois et règlements toujours plus stricts en faveur du développement durable sont instaurés (par exemple la nouvelle Politique Agricole Commune de l’UE ou le « Farm Bill » de Biden aux États-Unis). Il faut produire davantage de nourriture, alors que l’eau, les terres agricoles et les ressources disponibles s’épuisent. L’efficacité et l’efficience sont plus importantes que jamais. 

Allier innovation et développement durable pour de meilleurs résultats économiques
Une question très pertinente se pose : comment l’agriculture peut-elle devenir plus respectueuse de l’environnement tout en continuant à nourrir le monde ? À la suite de l’initiative Farm of the Future lancée par Wageningen University & Research et les « Agriculteurs néerlandais du futur », la réponse réside dans des méthodes de production innovantes et une technologie de pointe. Deux éléments qui exigent de lourds investissements. 
 
Et, bien que les agriculteurs soient davantage enclins à investir aujourd’hui, ils pourraient néanmoins avoir encore quelques réticences à consacrer des ressources à des techniques innovantes, eu égard à l’évolution rapide des technologies et des législations. 

Cet obstacle, le recours au financement peut le supprimer, et rendre l’innovation accessible grâce à des versements mensuels. Les agriculteurs bénéficient alors d’une flexibilité de paiement en adéquation avec leur flux de trésorerie et avec les besoins de leur exploitation (possibilité de ne payer qu’après la récolte, par exemple). Sans parler de la tranquillité d’esprit conférée par les solutions d’après-vente et « tout compris » qui réduisent les craintes en termes de fiabilité du matériel. En ce sens, technologie, développement durable et financement se conjuguent en une décision d’investissement rationnelle et à l’épreuve du temps. 

Personnalisables, les solutions tout compris peuvent inclure notamment une extension de garantie, l’entretien et la maintenance, ainsi que des modules de connectivité (systèmes de gestion embarqués et non embarqués et fonctionnalités telles que FUSE Machine Control pour une utilisation optimale des tracteurs). Ces solutions intégrées assurent la prévisibilité des coûts, car elles englobent la totalité des frais liés à la machine. Finies les mauvaises surprises d’ordre financier – les agriculteurs peuvent désormais se consacrer pleinement à leur cœur de métier : optimiser la qualité de leurs récoltes et leurs rendements. 

L’impact du financement sur l’exploitation agricole
Une fois le matériel agricole opérationnel, et en prévision de la période des récoltes, les agriculteurs ont la possibilité de procéder à un « Smart Check », lequel inclut une vérification gratuite de leur matériel avant le début de la saison. Ce diagnostic permet généralement d’éviter les ennuis techniques pendant les activités intenses et garantit une continuité sans faille et optimale des activités.

L’effet du financement sur l’exploitation agricole peut être considérable. Après avoir adopté ces solutions, les agriculteurs bénéficient de techniques innovantes qui améliorent leurs cultures, leurs récoltes, leurs revenus et qui réduisent dans le même temps l’impact de leurs activités sur l’environnement.

Vous souhaitez savoir comment rendre votre exploitation plus résiliente pour l’avenir et augmenter dès aujourd’hui son efficacité, son efficience et sa durabilité ? N’hésitez pas à nous contacter ou rendez-vous sur https://www.agcofinance.com/fr/fr-fr  pour davantage d’informations.